Rechercher
  • Héloïse Cordelles

Entre passé et présent...



Cet article m'a été inspiré par des critiques qui reviennent un peu trop souvent sur le tapis et qui, je l'avoue, ont une légère propension à m'agacer. ^^ C'est l'opposition entre les deux temps de narration d'un récit, passé vs. présent. J'ai la très très nette impression qu'en ce moment il y a une majorité écrasante de livres écrits au présent et que les lectrices s'habituent tellement à ce temps de narration qu'elles l'ont érigé comme étant LA norme. Je pense aux éditions Addictives qui n'acceptent de se pencher sur un tapuscrit que s'il est écrit au présent et à la première personne. Et comme cette maison d'édition a le vent en poupe, on se plie volontiers à ces critères. Vous avez dit : formaté ? >_< Et si, moi, je n'avais pas envie de rentrer "systématiquement" dans ce moule ? :-P


Alors, ça ne veut pas dire non plus que je suis anti-présent puisque "Dark Company" est écrit au présent ! ^^ Mais en tant qu'auteure auto-édité, j'ai le choix d'adopter le temps de narration qui me plaît. J'ai prouvé que j'étais capable de produire un texte au présent donc j'aurais pu me plier à LA norme, mais à ce jour, "Dark Company" est l'exception parmi toute ma production. Il se trouve que je me sens plus à l'aise avec le passé. A mon sens, un texte est déjà assez difficile à écrire en soi sans que l'auteur se mette d'autres contraintes inutiles ! lol J'ai toujours penché vers ce qui me semblait plus naturel. ^^ C'est vrai qu'à la lecture du résumé, le temps du récit n'est pas indiqué, mais il y a un extrait pour s'en faire une idée. Et si on se lance en sachant que le passé peut déranger, eh bien, je trouve assez malvenue de venir ensuite le reprocher à l'auteur. :-/


En fait, j'ai beaucoup de mal avec les oppositions dans le monde du livre, que ce soit sur le thème de ce billet : présent vs. passé ou Auto-édition vs. Maison d'éditions ou la 1ère personne vs. la 3ème personne ou encore l'e-book vs. le livre papier etc... Il y a de la place pour tout le monde et surtout chaque livre rencontre son public. Bon, il n'est pas exclu dans un avenir proche que je revienne au présent ou à la troisième personne... Je lis et j'ai cette liberté d'écrire à la troisième personne, à la première personne, au passé et/ou au présent, alors autant en profiter. ^^ Je n'aurais qu'un mot à dire : "Vive la bibliodiversité !" ;-)


@ bientôt pour le compte-rendu de mon escapade à Live Paris. ^^


47 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout