Rechercher
  • Héloïse Cordelles

Le service presse

Dernière mise à jour : 19 août 2018



Que ce soit pour une maison d'édition ou en auto-édition, la démarche reste identique. Le service presse ou le service de presse ou le SP (en acronyme), consiste à envoyer gratuitement des exemplaires de son ouvrage à des personnes plus ou moins influentes afin qu'elles les critiquent et en rédigent un avis plus ou moins détaillé. C'est un formidable moyen de communication pour faire connaître son livre. Tout le monde le sait (à part moi), il faut s'investir dans toute forme de publicité et savoir matraquer s'exposer pour qu'une œuvre ne soit pas noyée dans la masse. Notez bien que le maître mot dans l'industrie du livre est lâché : la vi-si-bi-li-té. Plus on vous voit, plus on parle de vous et par conséquent, plus vous vendez ! 


Dans ce billet, je vais principalement me tourner vers les blogs littéraires qui fleurissent sur le net et qui chroniquent les livres reçus dans le cadre du service presse. A l'ère du numérique, à l'instar de l'auto-édition, je constate qu'une personne férue de lecture peut tout à fait s'improviser critique et créer un blog en quelques minutes sur lequel dispenser son commentaire. Je me ballade souvent sur ces sites par curiosité, car j'aime bien me tenir au courant des livres qui sortent et lire des avis parfois en avant-première. Certains blogs sont très bien faits et d'autres semblent plus sommaires. Certains avis sont assez succincts et contiennent pas mal de fautes d'orthographe tandis que d'autres sont très détaillés et écrits impeccablement. Bref, on trouve de tout sur la toile !


En parcourant ces nombreux blogs, j'ai eu plusieurs questions qui me sont venues en tête. Tout d'abord, quelle est la force d'un blog en terme de prescription d'un livre ? Je m'explique : est-ce qu'un passage sur un ou plusieurs de ces sites garantit des ventes à l'auteur ? Là, je suis en train de défier le speech sur la visibilité ! :-/ Est-ce qu'un avis enthousiaste va réellement impulser un achat de la part du lecteur ? Je suppose que oui, mais j'en parlais avec une blogueuse chevronnée qui m'avouait qu'on exagérait leur importance... Je dis ça, je dis rien ! Ce serait marrant de faire une étude sur la relation entre le commentaire et le passage à l'acte. J'ai l'impression que c'est comme pour tout : ça dépend de la notoriété d'un blog qui fera pression ou non sur le porte-monnaie.  ;-)


Autre question qui me turlupine, je me demande parfois à quel point l'avis posté est... impartial ? Pourquoi j'entends des cris outragés dans la salle... lol Mais rassurez-vous, je ne cherche pas à faire des vagues, je m'interroge de façon légitime. Est-ce que le fait de recevoir gratuitement un livre ne biaise pas dès le départ un commentaire ? Et surtout si on veut continuer à en recevoir, ne vaut-il pas satisfaire la source pour qu'elle continue de vous approvisionner ? Et est-ce que les éditeurs espionnent ces commentaires et demandent à rectifier le tir si ce n'est pas de leur goût ? Car c'est de cela dont il s'agit. La lecture est on ne peut plus subjective, elle est avant tout une affaire personnelle de ressenti. Bref, je me noie dans un verre !


Je n'ai rien contre le service presse ni contre les blogs littéraires qui répandent leurs avis. C'est un échange de bons procédés : un livre contre un commentaire pour le faire connaître. Je conclurai juste en disant qu'en ce qui me concerne, je ne pratique pas de service presse. Je ne sollicite aucun blog ; je n'ai pas la présomption d'aller leur faire perdre leur temps. Hé, pourquoi je tendrais le bâton pour me faire battre, hein ? :-P Je trouve que cette méthode de communication est plus adaptée pour les maisons d'éditions qui ont un réel pouvoir d'attraction et surtout un service presse dédié. Ça fait tout de suite mieux de commenter une romance éditée (J'ai Lu, Milady ou Hugo Roman) qu'une illustre inconnue (dont tout le monde se fiche royalement). J'ai aussi noté qu'à quelques exceptions près, les blogueuses refusaient les livres auto-édités. Et si certaines veulent bien se donner la peine de chroniquer, leurs commentaires commencent par : J'étais sceptique quand l'auteure auto-éditée duchmoll m'a proposé son livre en service presse... Ça casse d'entrée ! :-/


Je vais tout de même finir sur une note optimiste. Depuis presque deux ans que je suis en auto-édition, j'ai eu la surprise de découvrir que quelques rares blogs donnaient leurs avis spontanément sur mes livres (http://lespassionsdeviedefun.blogspot.fr/). C'est un fait assez rare pour être souligné et je les en remercie chaudement pour m'avoir consacré un peu de leurs précieuses minutes ! ;-).  


@ la semaine prochaine pour un nouveau billet !

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout