Rechercher
  • Héloïse Cordelles

Les personnages secondaires...

Dernière mise à jour : 10 déc. 2020

[Désolée d'avoir publié l'article avec une journée de retard, mais hier, j'étais un peu occupée à m'enfiler toute la première saison de "The Big Bang Theory". 👓 Hum, soit dit en passant, le générique de la série est atroce !]



Depuis quelques semaines, je reçois régulièrement des demandes concernant des suites éventuelles avec pour héros, les personnages secondaires du roman précédent. Je crois bien que "Un Secret entre Nous" et "Une Nouvelle Chance avec Toi" ont donné matière à extrapolation à certaines lectrices ! 😛

J'avais déjà plus ou moins répondu sur la suite de mes livres dans un article plus bas, mais je vais apporter plus de précision quant aux raisons qui m'empêchent de rester un tome de plus dans le même "univers".


* En premier lieu, j'ai un problème − et non des moindres − avec les personnages secondaires : je ne les apprécie pas spécialement. Voilà, c'est dit ! 😅 En tant que lectrice, je lis un peu plus vite les passages où ils apparaissent, en trépignant d'impatience de retrouver les héros du livre.

Bien que ces personnages de "moindre importance" soient indispensables dans une histoire − parce qu'ils ont tous un rôle à jouer −, pour moi, ils plombent plus le livre qu'autre chose... :-/ Bizarrement, en leur présence, j'éprouve comme une sensation de ralentissement dans l'intrigue, une certaine baisse d'intérêt.

De plus, du fait de leur peu de caractérisation, ils ne sont pas "remarquables" à mes yeux. Cependant, je suis consciente que les personnages secondaires permettent de faire une pause dans le récit − sinon le lecteur aurait l'impression d'étouffer avec l'omniprésence des héros −, mais je veux tout de même qu'ils s'en aillent assez vite ! lol


Dans la logique des choses, en tant qu'auteure, j'ai transposé dans mes écrits, ce "défaut" de vouloir minimiser l'importance des personnages secondaires. Or, pour éviter un sentiment de tourner en rond, et, plus important, pour ancrer les héros dans la réalité − à moins qu'ils ne vivent sur une île déserte −, il faut impérativement créer des interactions avec des personnages secondaires, que ce soit avec des parents, d'autres membres de la famille, des amis, des voisins et même le méchant de l'histoire !

Seulement, en être consciente est une chose, l'appliquer en est une autre ! Vous ne pouvez pas imaginer le défi pour moi de donner vie à chaque "figurant". 😅 C'est peut-être pour ça qu'en ce moment, j'ai un peu de mal à m'investir pleinement dans la rédaction de "Second". Le héros du livre a dix-huit ans, et autour de lui gravite du monde... que j'aimerais beaucoup zapper pour aller plus vite ! ah ah


* En second lieu, je crois que j'aime trop d'amour mes héros pour les reléguer au second plan dans un autre livre. ^^ Voilà, c'est dit aussi ! lol Mes personnages principaux, contrairement aux secondaires, je les ai travaillés pour les rendre aussi authentiques que possible ; j'ai pris le temps de peaufiner des détails sur leur passé, de leur attribuer un caractère qui n'appartient qu'à eux. Pendant tout le process de l'écriture, j'ai vécu si intensément à leurs côtés que je les connais sur le bout des doigts. Et je les adore avec leurs défauts et leurs qualités ! Pour moi, ils sont uniques, d'où des tomes uniques. ;-)


Je vais vous paraître encore plus barge avec mes héros de papier, mais en faisant passer mes personnages principaux dans la peau des personnages secondaires, j'ai juste l'impression de les avoir amoindri, de les trahir. 😞 Dans ma tête, ils ont perdu leur éclat, leur intensité, leur essence même. Or, je veux garder de mes héros un souvenir flamboyant.

Je me suis rendu compte de mon "problème" dans Dark et Evil Company. Quand Hadley et Storm de "Bad Company" ont cédé la place à d'autres héros de la série (que j'adore aussi, évidemment ! ♥♥), tout en restant en arrière-plan, j'ai ressenti une pointe de déception pour eux... Je voulais tellement qu'ils continuent de briller ! C'est grave, docteur ?

J'aurais pu inventer des prétextes pour ne pas qu'ils réapparaissent, mais avouez qu'une suite sans revoir les héros des tomes précédents, cela n'aurait pas été une vraie suite !! lol Et puis il y avait le fil rouge qui courait sur les trois volets...


Pour conclure, si je suis mal à l'aise avec l'écriture de mes suites parce que mes héros auront été rétrogradés en seconde place, je ne suis pas tout à fait un cas désespéré. Je rêve un jour de pouvoir écrire une duologie : deux tomes portant sur les mêmes héros. 🙃

Sauf que je me connais, je ne tiendrai pas la distance... J'aurais toujours la hantise de manquer d'idées en cours de route (le lecteur va se retrouver avec un livre et demi ! lol) et surtout d'ennuyer le lecteur. Je trouve les tomes uniques plus accrocheurs, plus percutants aussi. L'action n'a pas le temps de retomber.

Bon, faute de pouvoir pondre deux tomes, je me console quelquefois avec des bonus puisque je peux encore rester un peu avec le couple phare, mes petits chouchous. ♥

Dans le passé, j'avais réussi à faire voyager mes héros d'un livre à l'autre, le temps d'une scène, comme des clins d’œil. Mais même ça, j'avais fini par abandonner quand j'ai mis le doigt sur mon "malaise"... Vous avez dit bizarre ? 😂

Toutefois, il paraît que le premier pas vers la guérison, c'est d'admettre qu'on a un méga problème... Tout n'est peut-être pas perdu. Promis, après toutes ces années de "névrose", je vais essayer de me soigner... lol


@ bientôt pour un nouvel article. ;-)

41 vues3 commentaires

Posts récents

Voir tout