Rechercher
  • Héloïse Cordelles

Les précommandes

Dernière mise à jour : 19 août 2018



Faute de temps, le sujet sur le fond et la forme est reporté à une date ultérieure. Vraisemblablement, il reviendra sur le tapis le mois prochain, en mai. De toute façon, il pouvait encore attendre puisqu'il ne fait aucunement référence à mon actualité. ;-) Ce mois-ci, je prépare doucement l'arrivée de ma nouvelle romance New Adult Contre toi, qui sera disponible en Mai. Il faut dire qu'à un mois de sa sortie, c'est affreux, j'en ai déjà l'estomac noué. J'appréhende, non je flippe carrément, car au départ, et je jure que c'est vrai, je voulais rendre mon héros beaucoup plus sympathique que son petit camarade Craig, mais au final, chassez le naturel, il revient au galop. Je sens que je vais me prendre des tomates parce qu'il est quand même bien salaud avec l'héroïne, qui, elle, est une vraie crème. T_T


Pour revenir à nos moutons, aujourd'hui, je vais vous entretenir de précommande qui, comme son nom l'indique, est le fait de pouvoir commander un livre avant sa sortie officielle. Au début, chez Amazon et consorts, les précommandes n'étaient ouvertes qu'aux éditeurs. Mais depuis presque deux ans, ces mêmes plateformes ont permis aux auteurs auto-édités d'utiliser cette fonction. J'avoue que cette possibilité m'a laissé très perplexe pour mon propre cas. Comment diantre, un de mes livres pourrait-il susciter assez d'intérêt pour pousser une âme charitable à le commander d'avance ? -_-' A la rigueur, je peux comprendre l'impatience de certaines lectrices face à de grands noms de la romance dont les livres seront des succès assurés, mais pour mon cas personnel, je ne voyais pas trop où était l'aubaine.


Mais voilà, j'étais curieuse et je voulais comprendre pourquoi cette fonction était si prisée des éditeurs. Il y avait forcément un truc qui m'avait échappé. En surfant, j'ai pu remarquer que certains livres étaient mis en précommande près de six mois à l'avance ! o_O Hallucinant, non ? En six mois, je ne sais pas vous, mais moi, j'ai le temps d'en oublier des choses. Après avoir creusé un peu le sujet, j'ai découvert le pot aux roses. Paf, tout était encore une histoire de marketing !!! Vous savez la notion que je zappe allègrement... Les intérêts de présenter son bouquin avant sa sortie sont multiples : cela permet d'accroître sa visibilité, d'être enregistré dans la base de suggestion des plateformes, d'avertir en douceur les lecteurs de sa future publication et, chose non négligeable, de susciter l'envie pendant la période d'attente (cf. le storytelling).  


Et, comme il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, ni une ni deux, depuis plus d'un an, je mets presque systématiquement mes romances en précommande. Dans mon cas, je m'en doutais, ça ne vole pas très haut, mais ça ne mange pas de pain non plus. Généralement, mon livre est presque prêt quand il est en précommande. Durant les trois semaines de pré-vente - j'ai testé un mois, j'ai trouvé ça trop long et deux semaines, c'est trop court -, je laisse le texte décanter dans ma tête et je continue de le peaufiner encore un peu parce que souvenez-vous, j'aime bien trifouiller jusqu'à la dernière minute. En tout et pour tout, j'arrive à convaincre une dizaine voire une vingtaine de lectrices dans le meilleur des cas d'appuyer sur le bouton "précommander". ^^ Je remercie donc toutes ces personnes suicidaires pour leur confiance. :-P


Oh, que le hasard fait très bien les choses : les précommandes pour Contre toi arrivent. ;-)

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout