Rechercher
  • HĂ©loĂŻse Cordelles

Ma PremiĂšre interview

DerniÚre mise à jour : 19 août 2018


Vous savez ou vous ne savez pas, je suis actuellement en train de concourir pour le "Prix des auteurs inconnus", avec ma romance Dark Company. 😁 D'habitude, ce n'est pas trop mon truc, les concours ou appels Ă  texte, mais j'ai trouvĂ© que le nom du prix Ă©tait trĂšs appropriĂ© pour moi ! ^^ Et, durant tout le dĂ©roulĂ© du concours, dont les rĂ©sultats seront proclamĂ©s en septembre, les organisatrices interviewent chaque auteur participant. J'ai donc eu l'honneur, fin avril, de rĂ©pondre pour la premiĂšre fois de ma carriĂšre, Ă  une interview ! Si vous souhaitez mieux me connaĂźtre, les questions/rĂ©ponses se trouvent ci-dessous... Attention, toutefois, je vous encourage Ă  vous munir d'une tasse de thĂ© ou de chocolat chaud parce que c'est relativement long... 



  • Vous ĂȘtes une Ă©crivaine spĂ©cialisĂ©e dans la romance, pourquoi ce choix ?

Je suis tombĂ©e dans la marmite de la romance trĂšs jeune, vers l’ñge de 14 ans. C’est ma meilleure amie qui m’avait initiĂ©e Ă  cette littĂ©rature de genre. À l’époque, on aimait beaucoup lire toutes les deux. On s’échangeait mĂȘme nos bouquins empruntĂ©s Ă  la bibliothĂšque pour pouvoir lire deux fois plus ! Et surtout, on avait des goĂ»ts trĂšs similaires. Je crois que c’est pour ça, qu’un jour, elle a osĂ© me montrer sa
 collection secrĂšte. lol Je me souviendrais toujours de ce moment. Elle avait ouvert son placard et, tout en bas, il y avait des cartons Ă  chapeaux (parce qu’elle raffolait des chapeaux alors que je trouvais que ça graissait les cheveux). Quand elle a soulevĂ© le couvercle d’une des boĂźtes, j’ai vu des petits livres avec un couple dessus, c’étaient des
 Harlequins. Elle m’a dit : « Lis-les, tu devrais aimer. » Effectivement, je les ai adorĂ©s. ^^ J’ai vibrĂ© au grĂ© des pĂ©ripĂ©ties des hĂ©ros et ce que j’ai apprĂ©ciĂ© par-dessus tout, c’est d’avoir un happy end. Youpi ! Enfin des histoires oĂč ils ne mouraient pas (comme dans les classiques que j’étudiais au collĂšge), mais oĂč ils finissaient heureux, ensemble. VoilĂ , j’étais fichue, j’étais devenue accro Ă  la romance ! ^^ Et si, aujourd’hui, j’ai fait le choix d’en Ă©crire, c’est parce que je veux, Ă  mon tour, avoir des histoires qui se terminent bien, qui me donnent des papillons dans le ventre et qui m’accrochent « bĂ©atement » un sourire aux lĂšvres aprĂšs avoir apposĂ© le mot fin au bas de mon texte.

  • Qu’est-ce qui vous a poussĂ© Ă  Ă©crire ? Pourriez-vous citer un roman qui vous a fait dire « Moi aussi, je veux Ă©crire un livre comme ça ! » ?

J’ai rĂ©ellement sautĂ© le pas le 12 mai 2013. La date est trĂšs prĂ©cise, car ce jour-lĂ  j’avais dĂ©cidĂ© de m’acheter un notebook Samsung d’occasion qui serait exclusivement dĂ©diĂ© Ă  l’écriture. L’ordinateur m’avait coĂ»tĂ© 220 euros et je me rappelle m’ĂȘtre dit : « Tu as intĂ©rĂȘt Ă  Ă©crire beaucoup de romances pour l’amortir, ma cocotte ! » En fĂ©vrier 2018, il a rendu l’ñme aprĂšs presque cinq ans de bons et loyaux services. Je crois qu’au bout de 10 livres, il a Ă©tĂ© amorti. Enfin, je l’espĂšre pour moi ! lol À la base, ce qui m’a poussĂ© Ă  Ă©crire, c’est une intrigue qui me trottait dans la tĂȘte. Je voyais clairement les hĂ©ros de mon histoire : une jeune femme aux prises avec un rancher irascible
 Ces deux-lĂ  ne m’ont plus lĂąchĂ©e jusqu’à ce que 9 mois plus tard, j’accouche fĂ©brilement de leur romance (ma toute premiĂšre d’ailleurs), le 1er fĂ©vrier 2014. Comme Ă©crit dans ma biographie qui traĂźne sur Amazon et sur mon blog, j’écris des histoires sans prĂ©tention. Bien sĂ»r qu’il y a beaucoup d’auteures que j’idolĂątre et qui Ă©crivent comme des dĂ©esses Ă  mes yeux, mais je n’ai jamais cherchĂ© Ă  les Ă©galer, parce que je n’y arriverai pas. Elles sont carrĂ©ment Ă  un autre niveau, au-dessus des nuages ! Moi, je reste Ă  ma place d’auto-Ă©ditĂ©e et j’essaye juste d’écrire du mieux que je peux (et au vu des nombreuses critiques, c’est encore loin d’ĂȘtre suffisant !).

  • Dark company est le roman que vous avez fait concourir au prix, c’est le spin off d’une autre saga, parlez-nous de tout ça.

Je vais essayer, mais en gĂ©nĂ©ral, je suis trĂšs trĂšs mal placĂ©e pour parler de mes propres livres. Ce sont mes bĂ©bĂ©s, je ne serais pas forcĂ©ment objective. ^^ Pour rĂ©sumer, ma saga « Company » est tout simplement extraordinaire ! Chaque tome est magnifique, chargĂ© en Ă©motions. Si vous ne voulez pas passer Ă  cĂŽtĂ© de petits bijoux littĂ©raires, foncez sur Amazon ou sur Kobo pour l’intĂ©grale
 Quoi, j’en fais trop ? OK. J’exagĂšre peut-ĂȘtre un peu trĂšs beaucoup
 À mon humble avis, c’est une jolie sĂ©rie New Adult qui mĂ©rite d’ĂȘtre dĂ©couverte. Le fil rouge de l’intrigue se dĂ©roule principalement sur deux tomes, d’abord Bad Company, puis Evil Company, mais le tome intermĂ©diaire Dark Company, mĂȘme s’il est un peu Ă  part, s’intĂšgre aussi bien dans le paysage. Hum, voilĂ , voilà
 En fait, je suis absolument nulle pour parler de mes livres ! Le mieux est encore de les tester.

  • Ni trop mielleux, ni trop noir, voilĂ  comment les lecteurs caractĂ©risent votre roman, ĂȘtes-vous d’accord ? Pourquoi ce choix d’ailleurs, de ne pas aller trop dans la noirceur ?

Je suis tout Ă  fait d’accord avec cette analyse sur Dark Company. ^^ Ce n’est pas trop mielleux parce que leur histoire dĂ©marre trĂšs mal et qu’ils sont loin de naviguer sur une mer d’huile. Lui Ă©tait promis Ă  un bel avenir, elle s’enfonçait dans la mĂ©diocritĂ© en sortant avec une petite frappe. Par jeu, elle a voulu l’humilier, et elle ne s’attendait sĂ»rement pas Ă  ce que ses actes dĂ©bouchent sur un drame. Pour ĂȘtre en paix avec eux-mĂȘmes, ils doivent surmonter ce passif
 Certes, il y a de la colĂšre, de la rancƓur, un peu de violence mĂȘme, mais ce n’est absolument pas noir, pour la simple et bonne raison que c’est une romance New Adult ! Le mot dark dans le titre a pu prĂȘter Ă  confusion, mais il faut savoir que je mets un point d’honneur Ă  classifier, selon les Ă©lĂ©ments prĂ©dominants, Ă  quel sous-genre appartient mon texte ; il faut juste balayer toute la couverture. C’est Ă©crit, je ne trompe personne et je suis trĂšs fiĂšre d’afficher clairement les couleurs de la romance.

  • Plus noire, vous allez sortir une dark romance, parlez-nous de Captive.

Captive, c’est une drĂŽle d’histoire
 Autant apporter un dĂ©menti tout de suite, ce sera finalement une dark romance pas si dark. Je m’explique. La trame est nĂ©e dans ma tĂȘte au milieu de l’annĂ©e derniĂšre. Au dĂ©part, je l’avais imaginĂ©e assez noire et, au fur et Ă  mesure de son Ă©criture, ma plume s’est adoucie. Je crois qu’avec l’ñge, je suis devenue beaucoup plus sensible. Ma premiĂšre dark romance remonte Ă  2016 et, pour cette premiĂšre fois, je n’avais pas trop hĂ©sitĂ©. Deux ans plus tard, mon Ă©tat d’esprit a Ă©voluĂ©. Je crains de plus en plus cette recrudescence de violence, que ce soit dans les actualitĂ©s ou par le biais des sĂ©ries
 AĂŻe, ce n’est pas trĂšs bon pour la promo de mon livre, ça ? De fait, je prĂ©sente d’ores et dĂ©jĂ  mes excuses aux lectrices qui se laisseraient tenter et qui se sentiraient flouĂ©es. Il y a des Ă©lĂ©ments dĂ©rangeants qui persistent dans le texte, raison pour laquelle je l’ai maintenue dans cette sous-catĂ©gorie.

  • Les romances sombres, dangereuses, est-ce votre marque de fabrique ? Pensez-vous qu’il n’y a pas d’amour sans noirceur ?

Je ne dirais pas que mes romances sont « sombres et/ou dangereuses ». Ça dĂ©pend Ă©normĂ©ment de la sous-catĂ©gorie. Si c’est de la dark, forcĂ©ment, je m’efforce de coller au mieux Ă  ce sous-genre, en y incorporant diffĂ©rents degrĂ©s de noirceur. Mais la dark reste un thĂšme assez marginal chez moi. Je prĂ©fĂšre nettement Ă©crire de la romance contemporaine ou du New Adult. Si je devais qualifier mes romances en gĂ©nĂ©ral, j’emploierais plutĂŽt l’adjectif « conflictuel ». ^^ Dans presque toutes mes romances, le postulat de dĂ©part est une situation houleuse. J’aime opposer mes hĂ©ros, voir des Ă©tincelles crĂ©piter entre eux. J’adore les faire s’affronter jusqu’à ce qu’il y en ait un qui cĂšde. C’est le moment le plus jouissif ! Gnark gnark gnark Ça va, je ne fais pas trop sadique, lĂ  ? Non, je ne crois pas que l’amour naisse nĂ©cessairement dans la noirceur. Il naĂźt dans le besoin inĂ©luctable d’ĂȘtre avec l’autre, au-delĂ  de toutes considĂ©rations et parfois, oui, ça peut conduire Ă  des amours extrĂȘmes.

  • Quelle est votre vision de l’amour ? Celle que vous proposez dans vos romans ?

J’ai coutume de dire : « Je ne suis pas ce que j’écris. » Ma vision de l’amour reste trĂšs classique. Je suis une romantique. ♄ J’aime les dĂźners aux chandelles, qu’on m’offre des fleurs, qu’on m’enlĂšve, mais uniquement pour des week-ends improvisĂ©s. ^^ Je recherche une complicitĂ©, des discussions et du rire avec un compagnon. Je ne crois pas que les conflits puissent cimenter un couple. Ça l’use plutĂŽt. Vous voyez, ma conception est donc Ă  l’exact opposĂ© de ce que je propose dans mes romances. C’est complĂštement fantasmĂ©. L’amour y est chaotique, douloureux, violent, dangereux, extrĂȘme, mais paradoxalement, il est rĂ©dempteur. Et puis, mes hĂ©ros masculins, il vaut mieux les avoir sur papier que dans la vraie vie. Ils seraient tout bonnement insupportables tant ils sont imbus d’eux-mĂȘmes lol et, surtout, la plupart d’entre eux seraient dĂ©jĂ  en taule pour certains de leurs actes !

  • En tant que lectrice, auriez-vous des titres Ă  nous recommander ? Des dark romance peut-ĂȘtre ?

Avant, je recommandais. Mais ça, c’était avant. ^^ Avec l’ñge, je suis devenue beaucoup plus sage et secrĂšte. J’ai eu trop de retours déçus alors que j’avais adorĂ© les livres en question. DĂ©sormais, je m’en abstiens. J’ai compris que la lecture Ă©tait une activitĂ© trop personnelle et que chacune avait sa propre sensibilitĂ© face Ă  une histoire. Personne ne vibre de la mĂȘme maniĂšre aux Ă©lĂ©ments d’une romance, donc je ne m’aventure plus sur ce terrain-lĂ . Mes chouchous dans tous les genres, je les garde pour moi !

  • Avez-vous des projets en cours d’écriture ?

Rien en cours d’écriture Ă  l’instant T, mais j’ai effectivement d’autres projets d’écriture, trois pour ĂȘtre tout Ă  fait exacte, qui m’amĂšneront tranquillement vers le milieu de l’annĂ©e 2019. J’ai dĂ©jĂ  les trames pour deux romances contemporaines et l’intrigue d’une troisiĂšme dark, qui aura un lien avec mon tout premier IndĂ©fectible. L’histoire d’un autre tueur Ă  gages. ^^ Peut-ĂȘtre qu’à la place d’un flingue, il sortira des colombes de son veston
 ah ah


đŸ”¶đŸ”¶đŸ”¶đŸ”¶đŸ”¶


Un grand merci aux organisatrices du prix pour cette faveur ! 😀

[https://www.facebook.com/prixdesauteursinconnus/]

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout